Incroyables comestibles


Incroyables comestibles

En 2008, le mouvement participatif citoyen Incroyables comestibles a vu le jour en Angleterre pour ensuite se propager tranquillement un peu partout dans le monde. Depuis plusieurs années, le CCCPEM s’implique dans l’implantation du mouvement à Saint-Hyacinthe.

Ce mouvement fait la promotion de l’agriculture urbaine, de l’autonomie alimentaire, de la saine alimentation et de l’abondance des produits partagé. Ce mouvement permet également de reconnecter les gens entre eux ainsi qu’avec la terre nourricière.

Grâce au Fond de développement rural de la MRC des Maskoutains, le CCCPEM a également pu développer différents projets d’Incroyables comestibles dans les municipalités rurales de la région de Saint-Hyacinthe.

Nous comptons désormais plus de 50 espaces Incroyables comestibles.

Vous désirez trouver un aménagement Incroyables comestibles près de chez vous?

Regardez la carte interactive ci-dessous.







Agriculture Urbaine

Depuis plus de 5 ans, le CCCPEM initie des projets d’agriculture urbaine en partenariat avec l’Institut de technologie agro-alimentaire de St-Hyacinthe et la Table de concertation en sécurité alimentaire et entreprises du milieu. Cultivons sur nos balcons, dans des bacs, en façade de nos maisons ou à l’arrière de notre cour, jardinons sur une parcelle de terrain publique, réalisons des jardins collectifs ou communautaires, pourquoi pas!

L’agriculture urbaine fleurit au cœur des villes et profite aux citadins. Ceux qui se familiarisent avec cette activité se rapprochent de leur alimentation en utilisant des produits frais. L’agriculture urbaine découle de la demande grandissante des citoyens pour des aliments produits localement. Ce type d’agriculture se développe de différentes manières soit communautaire, commerciale ou privée.

L’agriculture urbaine comporte de nombreux avantages pour les villes et ses citadins :

 

Embellissement urbain

Transformation d’espaces inesthétiques en espaces verts et horticoles.

 

Les bienfaits pour l’environnement

Réduction des îlots de chaleur

Absorption des eaux pluviales

Maintien d’une certaine biodiversité

Recyclage de la matière organique grâce au compostage

 

Les bienfaits pour la santé et réduction des inégalités sociales

Autonomie alimentaire : préparation d’aliments par les citadins pour leur consommation personnelle.

Socialisation : établissement et développement de nouvelles relations sociales par l’entremise d’une activité peu coûteuse et productive.

Éducation : sensibilisation de la population aux réalités des activités agricoles et découverte des particularités des aliments.


Distribution de jardinières potagers.

Pour la cinquième année consécutive, le CCCPEM réitère son association collaborative avec l’Institut de Technologie Agro-Alimentaire de St-Hyacinthe afin de distribuer 50 jardinières à des organismes communautaires qui les distribuent auprès de leur clientèle locale.

Le but de ce projet est de sensibiliser la population à l’utilisation de leurs espaces verts et balcons pour jardiner et mieux s’alimenter. Également, afin de donner l’opportunité à des personnes à faibles revenus d’embellir leur balcon et de goûter à des petits fruits et légumes frais tout au cours de l’été.


Première photo : Marc-Olivier Beaudry, étudiant stagiaire en horticulture maraichère et Josée Robidas, intervenante de milieu à l’Office municipal d’habitation de St-Hyacinthe Deuxième photo : Diane St-Germain, administratrice au Comptoir Partage la Mie de St-Haycinthe Troisième photo : Jubilee Larraguibel, coordonnatrice aux services en immigration à la Maison de la Famille des Maskoutains